L’essentiel en bref :

Les médias sont indispensables à notre démocratie directe. Ils ont une approche critique et fondée des sujets, informent sur des positions et des faits significatifs, parfois dérangeants, et sont donc le fondement des processus démocratiques de formation de l’opinion. Grâce à leur couverture médiatique sur et pour les régions, ils facilitent les débats et contribuent à la cohésion nationale.

La fonction démocratique des médias est gravement menacée : la chute des recettes publicitaires constitue un défi colossal pour l’industrie suisse des médias. Mais seuls des médias économiquement rentables peuvent réaliser leur travail en toute indépendance. Afin que les médias puissent remplir leur mission d’information, le Parlement a adopté un train de mesures en faveur des médias au mois de juin 2021. Il prévoit d’augmenter de 123 millions de francs par année des subventions qui existent depuis des décennies.

Grâce aux trois piliers que sont l’aide indirecte à la presse, l’aide aux médias en ligne et les mesures générales pour la branche des médias, il existe un faisceau de mesures efficaces pour l’ensemble du système médiatique suisse. En voici les bénéficiaires :

  • Environ 170 journaux et magazines de toutes les régions de Suisse, qu’ils soient locaux, régionaux ou nationaux.
  • Environ 1’000 publications d’associations, de fondations et de partis à but non lucratif et de tous horizons politiques
  • Un grand nombre de plateformes d’information en ligne
  • 21 stations de radio locales et 13 stations de télévision régionales dans toutes les régions linguistiques de la Suisse
  • D’autres organisations importantes pour le secteur des médias, telles que les agences de presse, les instituts de formation de journalistes, les organisations de la branche comme le Conseil suisse de la presse et des solutions d’infrastructure pour l’ensemble du secteur

 

Le train de mesures en faveur des médias est une solution transitoire prévue pour sept ans. Ce projet est soutenu par un large éventail politique et approuvé par le Parlement et le Conseil fédéral.

Le train de mesures en faveur des médias promeut la diversité des médias, renforce l’indépendance éditoriale et permet aux médias d’assurer leur mission journalistique diversifiée auprès de la population dans toutes les régions linguistiques de Suisse.

Description détaillée du train de mesures en faveur des médias

  • La plus grande partie – environ deux tiers – des aides ira directement à la Poste suisse et à d’autres sociétés de portage, lesquelles pratiquent des tarifs réduits pour la distribution quotidienne (désormais même matinale et dominicale) des journaux et magazines en abonnement. Ce sont les lectrices et lecteurs qui en profitent, car la population suisse consomme toujours davantage de journaux imprimés que de médias en ligne.
  • Environ 170 journaux et magazines dans toutes les régions de Suisse bénéficient d’une aide à la distribution.
  • Outre les quotidiens et les hebdomadaires, l’aide indirecte à la presse soutient aussi les revues de fondations, d’associations et de partis à but non lucratif. Il s’agit ici d’environ 1’000 publications d’un large éventail social et politique, de gauche comme de droite.

  • Le train de mesures en faveur des médias soutiendra désormais les médias en ligne à hauteur de 30 millions de francs par an. La base d’évaluation pour la distribution des subventions est le chiffre d’affaires généré par le contenu en ligne provenant des abonnements, ainsi que des contributions volontaires des lecteurs. La règle est la suivante : plus le chiffre d’affaires d’une plateforme est faible, plus le pourcentage de l’aide qu’elle percevra sera élevé. L’aide aux start-ups prévue par le train de mesures permettra non seulement de soutenir les offres en ligne existantes, mais également les nouveaux prestataires.
  • L’aide n’est liée à aucun mandat de prestation en termes de contenus. Cela garantit une claire séparation entre l’État et les médias. Les rédactions restent libres, indépendantes et critiques.

  • Environ 28 millions de francs seront utilisés chaque année pour des projets intersectoriels accessibles à l’ensemble de la branche des médias.
  • Les offres de formation de base et continue destinées aux journalistes, aux agences de presse et à d’autres organisations de la branche, comme le Conseil suisse de la presse, ainsi que les projets d’infrastructure informatique bénéficient d’un soutien spécifique. Ces institutions sont d’une grande importance pour le système médiatique suisse.
  • Le train de mesures en faveur des médias renforce également le financement des stations de radio et de télévision régionales. Les subventions seront augmentées d’un montant maximum de 28 millions de francs par an.
  • Ces mesures seront financées par l’actuelle redevance radio et télévision et n’émargeront par conséquent pas au budget de la Confédération.

S’abonner
à la
newsletter

Avec notre newsletter, vous êtes toujours à la page! Nous vous tenons au courant de toutes nos activités ainsi que de l’avancement du train de mesures en faveur des médias.