Les médias jouent un rôle essentiel pour notre démocratie directe. Ils informent la population de façon diversifiée et indépendante et rendent ainsi possibles d’importants débats.

Le paysage médiatique suisse doit cependant relever d’immenses défis. Les réseaux sociaux sans normes journalistiques influencent la diffusion d’informations et d’opinions. Le marché publicitaire est mis sous pression par les géants mondiaux d’Internet, tandis que les recettes des médias locaux sont en chute libre depuis des années.

Les médias privés suisses ont mis toute leur énergie à réagir à ces changements au cours des dernières années. Ils ont élargi leur offre journalistique globale sur tous les canaux et réalisé ainsi une contribution indispensable au service universel médiatique en Suisse. Cette prestation doit à tout prix être également assurée à l’avenir.

Afin d’améliorer les conditions-cadres pour les médias et soutenir une offre variée dans les régions, le Parlement a adopté le 18 juin 2021 le train de mesures en faveur des médias. En plus d’un élargissement de l’aide indirecte à la presse, le Parlement a décidé de soutenir les médias en ligne ainsi que des mesures générales en faveur des médias électroniques. L’aide aux médias est limitée à sept ans. L’aide aux médias est limitée à sept ans.

Le Conseil fédéral et une large majorité du Parlement recommandent l’acceptation de ce projet bien équilibré.

Cliquez ici pour notre communiqué de presse (PDF).

Nos arguments pour le OUI
au train de mesures
en faveur des médias

  • Le train de mesures en faveur des médias respecte l’indépendance des médias suisses.
  • Le train de mesures en faveur des médias promeut la diversité de la couverture médiatique régionale.
  • Le train de mesures en faveur des médias assure la distribution de la presse écrite dans l’ensemble du pays à l’avenir également.
  • Le train de mesures en faveur des médias encourage la création et le développement des médias en ligne.
  • Le train de mesures en faveur des médias soutient les chaînes de télévision et les stations de radio privées.
  • Le train de mesures en faveur des médias est un investissement limité dans le temps en faveur du paysage médiatique suisse, fondamental pour la démocratie.
  • Le train de mesures en faveur des médias est orienté marché et soutient proportionnellement davantage les petits médias.
  • Le train de mesures en faveur des médias protège de l’influence des géants numériques étrangers.

Pour l’argumentaire complet, cliquez ici.

Frédéric Borloz – Conseiller national PLR, Vaud

Daniel Brélaz – Conseiller national Les Vert-e-s, Vaud

Laurence Fehlmann Rielle – Conseillère nationale PS, Genève

Laurent Wehrli – Conseiller national PLR, Vaud

Andrea Gmür – Conseillère aux États Le Centre , Lucerne

Adèle Thorens Goumaz – Conseillère aux États Les Vert-e-s, Vaud

Nicolas Walder – Conseiller national Les Vert-e-s, Genève

Mattea Meyer – Co-Présidente PS SUISSE, Conseillère nationale PS , Zürich

Jacqueline Badran – Conseillère nationale PS, Zurich

Brigitte Häberli-Koller – Conseillère aux États Le Centre , Thurgovie

Stefan Engler – Conseiller aux États Le Centre, Grisons

Edith Graf-Litscher – Conseillère nationale PS , Thurgovie

Christophe Clivaz – Conseiller national Les Vert-e-s, Valais

Hans Stöckli – Conseiller aux États PS, Berne

Carlo Sommaruga – Conseiller aux États PS, Genève

Ruth Humbel – Conseillère nationale Le Centre, Argovie

Kurt Fluri – Conseiller national PLR, Soleure

Franziska Ryser – Conseillère nationale Les Vert-e-s, Saint-Gall

Rocco Cattaneo – Conseiller national PLR, Tessin